Concilier rentabilité économique et performances environnementales en élevage laitier

10 octobre 2022

INNOVAL a eu l’honneur de participer au projet Dairy-4-Future en tant que partenaire afin d’être au cœur des échanges pour permettre à l’élevage laitier d’être plus compétitif, résilient, efficient et durable.

Quel était l’objectif de ce programme Européen ?

Lancé au début de l’année 2018 (pour une durée de 3 ans) et piloté par l'Institut de l'élevage (Idele), le projet européen Dairy-4-Future avait pour objectif de diffuser à l’ensemble des éleveurs et techniciens laitiers de l’Espace Atlantique des innovations techniques, touchant tant à la maîtrise des coûts de production qu’à l’efficience dans la valorisation des ressources, en passant par la réduction de l’empreinte environnementale. L’intérêt poursuivi était double : une baisse des coûts de production de 10 % et une réduction de l’empreinte carbone du lait de 20 %.

Quels étaient les pays concernés par ce projet ?

Le projet Dairy-4-Future a été déployé sur les 5 pays de l'Espace Atlantique (Royaume-Uni, Irlande, France, Espagne, Portugal) et la quasi-totalité des régions bordées par l'Atlantique, depuis l'Écosse jusqu'aux Açores.

L’arc Atlantique est l’une des zones les plus favorables à la production de lait dans le monde grâce à ses sols de qualité et ses conditions climatiques. Le secteur laitier représente une activité économique majeure : environ 20 % de la production laitière provient des 28 pays de l’Union Européenne, ce qui constitue 80 000 exploitations et 10 000 éleveurs et salariés agricoles.

La recherche de systèmes et/ou techniques innovants a été réalisée en élevage auprès de 100 fermes laitières sur leurs performances technico-économiques et environnementales, mais également à partir des travaux conduits dans 10 fermes expérimentales sur les 5 pays.

Quels étaient les défis à relever ?

Les défis à relever étaient nombreux :

  • Réduire les coûts de production afin d’améliorer la compétitivité des fermes laitières.
  • Améliorer l’efficacité de l’utilisation des ressources (eau, aliment…) et mieux contrôler les impacts de l’élevage sur l’environnement.
  • Renforcer l’attractivité de l’élevage laitier afin de garantir le renouvellement des générations.
  • Améliorer les conditions de travail en élevage et le management.

Quels étaient les 4 axes de réflexion du projet ?

  • Analyser le secteur laitier de l'espace Atlantique et les systèmes de production laitière et d’entreprises laitières.
  • Favoriser la résilience économique du secteur laitier dans l’Espace Atlantique pour améliorer les performances économiques et environnementales des exploitations laitières grâce à un réseau de 100 fermes connues pour leurs pratiques innovantes (en production conventionnelle ou biologique) et réparties dans toutes les régions impliquées dans l’étude (dont 20 fermes implantées en Normandie, Bretagne et Pays-de-la-Loire).
  • Améliorer l'efficacité de l'utilisation des ressources par des pratiques innovantes afin d'améliorer la durabilité de ces exploitations ;
  • Déterminer des systèmes laitiers durables pour le futur. Cette action visera à rechercher l’équilibre optimum entre rentabilité, efficacité de l’utilisation des ressources, et performances environnementales pour aboutir à des systèmes laitiers durables et résilients.